Chamanisme-écologie

Stages et formation en chamanisme Toltèque

Paul Degryse


Tél :

09 86 35 62 23


Courriel

wambli.cd@live.fr



Conception du site : O.J

Mentions légales




Les réflexions mensuelles


Cet espace est dédié aux messages, réflexions, articles personnels qui ont trait au chamanisme.


Quand vous entrez dans une zone sombre de votre vie

pourquoi ne pas garder l'insouciance d'enfants joueurs

qui trouvent naturel de passer du jour à l'obscurité

acceptant ainsi la dualité du monde ?

car ainsi, sans nul doute et sans même s'en soucier

la lumière bientôt reviendra ....



Archives, mensuelles: FÉVRIER 2015


16 Fév 2015

LES ETATS DE CONSCIENCE ELARGIE ET LES QUATRE PHASES DE LA GUERISON CHAMANIQUE

publié par olivier2015 le 16 Février 2015 à 16H02- vu 1621 fois - Print


L'outil principal des chamanes guérisseurs  est la mise en état de conscience élargie de leurs patients destinée à les amener dans un champ de leur triple  conscience où , momentanément débarrassés de leur ego , de ses multiples  conventions et contraintes , ils prendront contact avec la force créatrice  en perpétuel  mouvement de l'univers,  pour guérir leur maladie et, au delà, refaçonner  les mémoires qui en sont la cause.
La guérison chamanique  est donc toujours à 50%, une autoguérison, une rencontre et une association énergétique créative entre le chamane et son patient.Pour bien comprendre la démarche et les pouvoirs des chamanes , il est utile de  savoir qu'ils découpent  toute maladie en 4 facettes :
 
1/- Les causes initiales de la maladie qui ,elles-mêmes, appartiennent à trois catégories : les mémoires émotionnelles pré-natales plus ou moins lointaines inscrites dans le champ énergétique subtil du patient , les mémoires émotionnelles  post-natales et  les conduites compensationnelles  renforçatrices de la maladie. 
 
2/- L'altération organique et fonctionnelle du corps 
 
3/- La douleur, signal   envoyé à la conscience  par le corps 
 
4/- l'affaiblissement énergétique somatique et psychique La guérison du patient comportera elle-même quatre phases correspondant à ces quatre facettes.
 
Selon la profondeur de l'état de conscience élargie obtenu chez son patient par le chamane, celui-ci pourra obtenir,  en relation avec  la facette visée de la maladie, un soin de soulagement momentané ou une guérison définitive.Ainsi, par exemple, supprimer la douleur ou relever le niveau d'énergie   au moyen d'une manipulation conjointe du chamane et du patient  sur la conscience élargie  de celui-ci , peut le soulager considérablement, en supprimant le cercle de renforcement de l'atteinte organique et physiologique que produisent la douleur et  l'affaiblissement énergétique sur la maladie.
 
Cela remonte le tonus moral du patient qui en a bien besoin pour participer psychologiquement à la guérison  mais cela n'entraîne que rarement une  guérison définitive  pour laquelle le chamane doit entraîner son patient dans une re-création de son passé nécessitant une maîtrise  plus approfondie encore des états de conscience élargie, dans une zone de la conscience où la transmutation cellulaire de l'organe atteint peut être réalisée par l'usage simultané de  quatre énergies mises en phase , de la plus subtile à la plus grossière : l'intention, la lumière, le flux bio-magnétique transcellulaire ( appelé « chi » en chinois) la matière proprement dite de la cellule Pour toute intervention thérapeutique de cette nature, de la simple suppression de la douleur à la transmutation  cellulaire, le chamane doit apprendre à maitrîser  six compétences : 
 
1/- Une grande confiance en soi produisant une autorité naturelle et bienveillante 
2/- Une attention sensorielle et extra-sensorielle bien aiguisée 
3/- Une grande équanimité émotionnelle 
4/- une adaptabilité circonstancielle rapide 
5/- Une excellente intimité proprioceptive entre son corps et  son esprit 
6/- Une maîtrise prolongée  du silence intérieurces deux dernières capacités déterminant  l'ouverture de son centre de connaissance silencieuse, point de départ de son action thérapeutique. 
 
 Paul degryse